Quelles sont les 5 techniques de chirurgie esthétique pour perdre du poids ?

MT : Liposuccion : Redessiner sa silhouette !

MD : Nombreuses sont les personnes qui décident de passer par la case du bistouri et plus particulièrement la liposuccion à lyon pour perdre du poids.

Entre les grossesses, l’âge, la génétique, beaucoup de choses influent sur notre prise de poids. Parfois, les régimes ne fonctionnent pas ! Afin de remodeler notre silhouette, et pour perdre du poids de manière spectaculaire, recourir à une chirurgie esthétique est la meilleure option.

Se débarrasser des poignées d’amour avec la liposuccion ou lipoaspiration

La liposuccion à Lyon est une intervention de chirurgie qui se fait sous anesthésie générale. Elle va aspirer l’excès de graisse via des canules. Durant cette intervention de chirurgie, le chirurgien peut retirer entre 1 à 7 litres de graisse. Après cette opération de liposuccion, le patient doit tout de même adopter une bonne hygiène de vie afin d’accompagner la perte de poids et faire une activité physique.

Il est possible de faire une liposuccion des cuisses, du vendre, du cou, des mollets, des hanches… C’est une intervention de chirurgie esthétique douloureuse et il y a un risque d’apparition d’œdèmes sur les zones traitées. Le résultat final est visible à peu près un mois après l’opération. Ce lien vous permettra d’en savoir plus sur la liposuccion et son tarif.

Le laser MPX pour les graisses localisées

Vous pouvez demander à votre chirurgien plasticien d’utiliser le laser MPX. Très populaire dans les pays anglo-saxons et approuvée par la Food and Drug Administration, cette méthode de chirurgie esthétique se fait sous anesthésie locale. Le chirurgien esthétique va introduire une mini canule sous la peau et va stimuler le derme pour lutter contre les amas graisseux. Vous aurez droit à moins d’ecchymoses que lors d’une liposuccion. Il n’y a pas d’hospitalisation requise. Pour remodeler son corps, cette technique est parfaite. Le résultat est visible 3 mois après la chirurgie.

L’abdominoplastie

Très pratiquée dans la médecine esthétique, elle consiste à remodeler l’abdomen. Faite sous anesthésie générale, elle va supprimer le surplus de graisse tout en renforçant les muscles de la paroi abdominale. Elle vise surtout l’amaigrissement du ventre, et est particulièrement recommandée pour les personnes ayant déjà subies une grossesse ou un régime alimentaire strict. Comme les autres chirurgies, elle va laisser des cicatrices d’incisions mais rien de bien méchant. Il faudra éviter de vous exposer aux soleils et aux UV après l’opération. Veillez à choisir un chirurgien inscrit dans l’ordre des médecins pour des résultats à la hauteur de vos attentes.

Le body lift

Le body lifting est un lifting du corps et qui va supprimer l’excès de graisse au niveau des cuisses, des fesses, de la culotte de cheval. Cette intervention chirurgicale impose une réduction importante de la quantité de graisse et est surtout recommandée pour les personnes en obésité morbide. Se faisant sous anesthésie générale, elle vise à améliorer l’apparence du tronc. Dépendamment de la zone à corriger, on fait référence à un :

  • Body lift intérieur pour les hanches et la zone fessière ;
  • Body lift supérieur pour la région axillaire, sous mammaire, et le dos affaissé.

Dépendamment de l’importance de la chirurgie, l’hospitalisation peut durer de 3 à 7 jours.

Le lifting des cuisses ou la cruroplastie

Il faut savoir qu’à l’intérieur du haut de la cuisse, la peau est super fine et fragile. Quand on vieillit ou que l’on fait un régime YoYo, des vergetures ou des bosses peuvent apparaître. Psychologiquement, les hommes comme les femmes peuvent mal le vivre. La liposuccion à elle seule ne suffit pas. Il faut retendre la peau grâce à un lifting de la face interne de la cuisse que l’on appelle cruroplastie. L’objectif de la cruroplastie c’est donc de retirer la masse graisseuse grâce à une lipoaspiration et surtout d’enlever l’excès de peau pour retendre celle à l’intérieur de la cuisse. Elle se fait sous anesthésie générale et doit uniquement se faire par un chirurgien compétent.

Comment se déroule un test ADN de paternité en France ?

MT : Test ADN paternité : réalisé dans le cadre d’une procédure judiciaire.

MD : Pour faire un test ADN de paternité sur le sol français, il faut passer par le tribunal de grande instance. La réalisation d’un test génétique est uniquement ordonnée par un juge.

Les tests de paternité sont les tests ADN les plus couramment effectués dans le monde. En effet, il semble que beaucoup de gens ont des doutes sur la paternité de leur enfant. Le nombre de commandes de kits de test sur internet est vraiment hallucinant, en tout cas dans les pays où cela est possible. Dans certains pays comme la France en revanche, un test de paternité ne peut être réalisé que dans une procédure judiciaire. La loi française est très stricte sur ce point.

Comment faire la demande en France ?

En premier lieu, il faut constituer un dossier de demande avec l’aide d’un avocat. Vous devez expliquer les raisons qui vous poussent à effectuer un test de paternité. En général, cette décision est motivée par deux raisons : pour prouver ou contester la paternité. Aussi, que vous souhaitiez lancer une action en recherche de paternité ou une action en contestation de paternité, réaliser un test est indispensable.

Les personnes concernées sont toutes libres de faire une demande (la mère, l’enfant majeur ou le père présumé). Le juge du tribunal de grande instance prendra le temps d’étudier votre dossier avant d’ordonner au laboratoire de faire le test. Cependant, le père supposé doit donner son consentement par écrit. Autrement, il sera impossible de réaliser le test. S’il refuse, le juge pourra toutefois considérer cet acte comme un aveu de paternité, à moins qu’il n’ait des preuves solides qui motivent son refus (photos, témoignages…).

La procédure est donc assez longue et périlleuse. Elle peut s’étendre sur deux ans. En revanche, les résultats de ce test sont les seuls qui auront une valeur juridique et qui permettront de déclencher des procédures juridiques comme la reconnaissance de paternité, le paiement d’une pension alimentaire et même une demande de dommages et intérêts.

Comment ça se passe sur le plan pratique ?

En réalité, le test ADN de paternité est effectué de la même façon, qu’il soit dans le cadre d’une procédure judiciaire ou non. Ainsi, réalisé dans des laboratoires étrangers ou des laboratoires français, le test commence par des prélèvements d’échantillons de salive. Ces derniers contiennent les empreintes génétiques des individus concernés.

Les analyses ADN seront ensuite réalisées en laboratoire. Il faut noter qu’en France, les laboratoires agréés pour faire un test de paternité sont encore peu nombreux. Grâce au prélèvement ADN, les analystes pourront établir un lien de filiation biologique ou non.

  • Si les résultats démontrent que le test est positif, alors la filiation paternelle est établie (pourcentage de probabilité à 99,99%).
  • S’ils démontrent que le test est négatif, il n’existe aucun lien de parenté entre le père présumé et l’enfant (pourcentage de probabilité à 0%). Se renseigner ici.

Quels sont les risques si on commande un test sur internet ?

Pour connaître le père biologique de l’enfant, il est possible de passer par un laboratoire étranger sur internet. Ce dernier peut vous fournir les résultats du test sous quelques jours ouvrables. Il n’est donc pas étonnant que tout le monde préfère choisir cette option, plutôt que de passer par la Cour d’appel. Cependant, il faut se rappeler que cette démarche est formellement interdite et donc punie par la loi.

Les personnes qui s’y risquent peuvent encourir une peine de 15 000 euros d’amende et même d’un an d’emprisonnement. Aussi, si vous voulez vous épargner toute la procédure, la solution la plus simple est de se rendre directement dans un pays voisin comme la Suisse où le test ADN de paternité peut être réalisé légalement. En revanche, rappelez-vous que même dans ce cas, les résultats n’auront aucune valeur légale en France.

Comment lancer un laboratoire d’analyses médicales ?

Avoir son propre laboratoire d’analyses médicales après avoir obtenu son diplôme d’état est une meilleure idée d’entreprendre sur son segment. Toutefois, comme tout bon laborantin, vous devez forcément compléter votre formation par un diplôme d’études en biologie médicale. Dès lors, les différentes manipulations ne vous seront point hostiles.

Une fois ce diplôme obtenu, vous pouvez envisager de lancer votre propre laboratoire d’analyses médicales. À cet effet, il faudra connaître les différentes étapes pour y arriver, afin de ne pas voir les portes du laboratoire fermées par l’État. C’est à juste titre que la rédaction du présent article fut initiée.

Quelles conditions pour être autorisé à lancer un laboratoire d’analyse médicale ?

Pour lancer et gérer un laboratoire d’analyses médicales comme Noroit Labo, vous devez tout d’abord être soit un pharmacien qui a sa certification ou un docteur en médecine. Aussi, les vétérinaires peuvent ouvrir et diriger ce genre de laboratoire. Par ailleurs, vous devez aussi fournir un certain nombre de documents à un organisme spécialisé pour pouvoir avoir votre autorisation.

Il faut noter que la procédure pour avoir ladite autorisation peut varier suivant les pays. Cependant, le ministre de la Santé du pays doit au moins être alerté et il faudra attendre 9 mois pour recevoir votre autorisation. En outre, vous devez vous conformer aux lois qui encadrent votre projet dans votre pays.

Quelles les étapes pour y arriver ?

En premier lieu, vous aurez à faire une étude de marché en ce qui concerne le domaine de la biologie médicale. Il faut noter que c’est un secteur rentable, même si certains biologistes se plaignent parfois. Toutefois, vous devez vous informer sur l’organisation dudit marché.

Ensuite, vous devez procéder au choix du matériel. Ici, il faudra prévoir un budget pour l’achat du mobilier à l’exemple des meubles, du comptoir, etc.

Aussi, vous devez penser au matériel qui sera utile pour gérer les dossiers de vos clients et leurs paiements. Les postes informatiques s’avèrent alors d’une grande nécessité. Vous devez également penser à l’achat des équipements particuliers à votre laboratoire. Il s’agit essentiellement des automates d’analyse et matériel imposé par le décret du 27 décembre 1995.

Par ailleurs, vous devez prévoir les ressources humaines dont vous aurez besoin pour la gestion de votre laboratoire. Ce besoin en personnel devra figurer dans votre budget prévisionnel. Ici, le choix du personnel soignant doit se faire minutieusement.

Autres étapes à suivre

Avant de lancer votre laboratoire d’analyses médicales, vous devez aussi choisir un statut juridique. Il doit également être choisi avec grand soin, puisque ce statut déterminera les modalités de prises de décision et de gestion de votre boîte.

Ici, le statut doit permettre aux biologistes responsables de la société de détenir au moins 75 % du capital. Par ailleurs, vous devez bien choisir l’emplacement de votre laboratoire. Il doit se retrouver dans un lieu stratégique pour que vous ayez de bons chiffres d’affaires. En outre, vous devez maîtriser les règlements et obligations légales liées à votre projet.

Enfin, vous devez établir un plan markéting pour mieux vous faire connaître et fidéliser à jamais vos clients. À cet effet, vous pouvez créer un site internet, vous faire référencer sur internet et être présent sur internet en animant des blogs santé.

 

Le contrôle d’arrêt maladie : principes et obligations du salarié

Dans une entreprise, les salariés sont le moteur qui le fait marcher. Sans leur savoir-faire ou leurs moyens physiques, il est impossible d’avoir des résultats qui impacteront positivement sur la société. C’est en ce sens que lorsque l’un ou plusieurs d’entre eux sont en arrêt maladie, les conséquences peuvent être très fâcheuses. Toutefois, les arrêts maladies peuvent parfois êtes abusives. Dans certains cas, le salarié n’est pas si excusable que cela. Dès lors, il est important pour l’employeur d’effectuer un contrôle d’arrêt maladie afin de s’assurer que le salarié est bien atteint. Pour ce faire, il existe un processus à suivre à la lettre.

Un arrêt maladie : qu’est-ce que c’est ?

Plusieurs situations peuvent mener à un arrêt de travail. Parmi les plus fréquentes, il y a l’arrêt maladie. Il se définit comme un état de santé qui empêche très souvent le salarié de pouvoir travailler sereinement et dans les meilleures conditions. Cette défaillance se doit toutefois d’être constatée par un médecin. Ainsi, l’arrêt de travail se doit d’être signalé à l’employeur et à la sécurité sociale sous 48 heures. C’est en ce sens que l’indemnisation interviendra dès le troisième jour par la sécurité sociale.

On se rend donc compte qu’il y a des conditions à réunir par l’employé afin de bénéficier d’une indemnisation lors de l’arrêt maladie, dans le cadre du contrôle d’un arrêt maladie. Toutefois, il faut savoir que d’un autre côté, l’employeur a le droit d’effectuer une contre-visite afin de s’assurer de la maladie de son employé.

Les obligations du salarié

Pour bénéficier de certains avantages en cas d’arrêt maladie, le salarié doit respecter certaines obligations.

· L’obligation d’aviser son employeur
Le salarié se doit de spécifier son arrêt maladie à travers un document. Il s’agit du volet 3 de l’avis d’arrêt. Il devra aussi y spécifier certaines informations telles que son numéro de téléphone et son adresse.

· L’employeur doit être au courant de l’arrêt maladie sous 48 heures
Le salarié n’a pas seulement une obligation d’aviser son employeur de son arrêt maladie. Cet avis devra se faire sous 48 heures. Là aussi, C’est obligatoire afin de pouvoir bénéficier de l’indemnisation due par la sécurité sociale.

· En cas de contre-visite, le salarié se doit d’être présent dans son domicile
Lorsque le médecin commis par l’employeur effectue sa contre-visite, le salarié se doit d’être présent à son domicile. D’un autre côté, l’employeur n’est pas tenu d’informer ce dernier de l’heure à laquelle se déroulera cette contre-visite.

Bien se préparer à une opération de chirurgie esthétique

Une opération esthétique est préparée à la fois psychologiquement et techniquement. Le succès d’une intervention ne dépend pas seulement de l’expertise de l’intervenant. Cela dépend aussi du patient lui-même, car un esprit et un corps bien préparés peuvent mieux répondre aux changements apportés. La préopération est donc un moment qui doit être vu avec une grande conscience.

La clinique et le chirurgien doivent être bien choisis

La personne qui va se faire opérer doit choisir le spécialiste capable de répondre à son besoin de réconfort, après avoir connu la technique de chirurgie esthétique qui répondra à ses souhaits de transformation esthétique. Ce professionnel doit également lui fournir tous les conseils en rapport avec ce type d’opération.

Elle doit également s’assurer que le professionnel est inscrit à l’Ordre des médecins de la spécialité concernée. Par exemple, elle peut se rendre sur des sites comme https://www.esthetique-chirurgie.ch/ pour trouver le chirurgien professionnel qui devra se charger des opérations.
La qualité de l’établissement et la plateforme technique dont il dispose ne doivent également pas être négligées, car, quelles que soient les compétences du personnel, les moyens en sa possession définiront les limites de ses possibilités. L’agrément délivré par l’Administration doit également pouvoir être consulté.

Le patient doit se préparer psychologiquement avant l’opération

Au moment de connaître les liens entre la psychologie et les réalités humaines, presque tout le monde connaît les bienfaits de l’optimisme. Le mieux serait donc de tout mettre de son côté, y compris l’optimisme, pour faire face à une situation aussi délicate que la chirurgie esthétique. Le secret de cette préparation psychologique face à l’opération est la décision de ne penser qu’à son succès et de se prendre en main.

La clé est de bien faire vos préparatifs. Pour bien vous préparer, vous devez avant tout être bien informé. Puisqu’il faudra passer par le scalpel, il vaut mieux considérer cet outil comme votre allié, sans lequel la transformation souhaitée ne peut avoir lieu. Si vous devez vous rendre à l’hôpital, il vaut mieux considérer cet engagement comme un moment où vous vous permettez de réaliser un rêve.

Tout comme il est nécessaire de se préparer à réduire au maximum la peur de la chirurgie, il est également nécessaire de se renseigner sur les sentiments postopératoires probables afin de ne pas paniquer au réveil ou de manifester la maladie postopératoire en prenant compte des conséquences avec le temps qui passe. Concernant le financement, il convient de se renseigner sur les tarifs proposés par les différentes institutions afin de ne pas regretter un mauvais choix.

Est-ce que la forskoline fonctionne vraiment ? Une étude fondée sur des données réelles

Perdre du poids peut être extrêmement difficile. es études montrent que seulement 15% des gens réussissent à utiliser les méthodes conventionnelles de perte de poids.

Ceux qui échouent sont plus susceptibles de chercher des solutions comme les suppléments alimentaires et les plantes médicinales. L’un d’entre eux est appelé forskoline, un composé végétal naturel qui prétend être un supplément impressionnant pour la perte de poids.

Cet article présente en détail la forskoline et la science qui la sous-tend.

Qu’est-ce que la Forskoline ?

La forskoline est un composé actif présent dans les racines du coleus indien (Coleus forskohlii), une plante tropicale apparentée à la menthe.

Depuis des siècles, cette plante est utilisée en phytothérapie traditionnelle pour traiter diverses affections et maladies.

La recherche scientifique moderne a maintenant démontré que certains de ces avantages pour la santé peuvent être vrais, ou du moins plausibles.

En tant que supplément amaigrissant, la forskoline a gagné en popularité aux États-Unis après avoir été présentée au Dr. Oz Show en janvier 2014.

La forskoline est un composé actif présent dans les racines du coleus indien. Il est vendu comme supplément amaigrissant.

Comment la Forskoline contribue-t-elle à la perte de poids ?

De nombreuses études ont étudié les effets de la forskoline sur le métabolisme des graisses.

La plupart d’entre eux sont des expériences en éprouvette ou des études sur des animaux, de sorte que le résultat peut ne pas être applicable aux humains.

En termes simples, la forskoline stimule la libération des graisses stockées dans les cellules graisseuses. La même chose se produit chaque fois que le corps a besoin d’utiliser la graisse corporelle comme source d’énergie.

A elle seule, la libération des graisses stockées ne suffit pas à favoriser la perte de poids – elle doit s’accompagner d’un déficit calorique.

En d’autres termes, pour qu’il y ait perte de poids, la dépense énergétique (calories dépensées) doit dépasser l’apport énergétique (calories en calories).

Les suppléments de perte de poids peuvent soutenir un déficit calorique en :

  • Suppression de l’appétit
  • Réduire l’efficacité de la digestion
  • Augmentation du taux métabolique (combustion des graisses)

Pour autant que nous le sachions, la forskoline n’est à l’origine d’aucune de ces choses.

Cependant, les essais cliniques chez l’homme ont donné des résultats prometteurs. Il semble que la forskoline peut favoriser la perte de graisse tout en préservant la masse musculaire.

Ces effets sont examinés dans le chapitre suivant.

La forskoline stimule la libération des graisses stockées dans les cellules graisseuses, un effet qui ne provoque pas nécessairement une perte de poids.

forskoline

La forskoline vous aide-t-elle réellement à perdre du poids ?

Jusqu’à présent, seules deux petites études ont étudié les effets de la forskoline sur la perte de poids chez l’homme.

Il s’agissait dans les deux cas d’essais contrôlés randomisés, l’étalon-or de la recherche scientifique chez l’humain.

L’essai le plus important a recruté 30 hommes obèses et en surpoids, qui ont ensuite été répartis au hasard dans deux groupes :

  • Groupe Forskolin : 15 hommes ont reçu 250 mg d’extrait de Coleus forskohlii (10% de forskoline) deux fois par jour pendant 12 semaines.
  • Groupe placebo : 15 hommes ont pris la même quantité de pilules factices (placebo).

Comparativement au groupe placebo, les hommes qui ont pris de la forskoline ont perdu beaucoup plus de graisse, mais le poids corporel total n’a pas changé.

Voici comment la composition corporelle a changé au cours de l’étude :

graphique forskoline

De plus, il y a eu une augmentation significative de la testostérone libre dans le groupe forskolin. La testostérone peut stimuler la libération de graisse des cellules graisseuses, ce qui peut expliquer en partie la perte de graisse observée dans l’étude.

Une augmentation de la testostérone peut également favoriser une augmentation de la masse musculaire. En fait, on a observé une tendance à l’augmentation de la masse corporelle maigre dans le groupe forskoline, mais elle n’était pas statistiquement significative.

Dans l’autre étude, 23 femmes en surpoids ont reçu la même dose de Coleus forskohlii (500 mg/jour) pendant 12 semaines.

Contrairement à l’étude précédente, la supplémentation en forskoline n’a pas eu d’effets significatifs sur la perte de graisse, mais les résultats suggèrent que la forskoline peut protéger contre le gain de poids.

En conclusion, la supplémentation de forskoline pendant 12 semaines n’entraîne pas de perte de poids, mais elle peut améliorer la composition corporelle chez les hommes et prévenir la prise de poids chez les femmes.

Cela étant dit, les preuves actuelles ne sont pas assez solides pour formuler des recommandations. D’autres recherches sont nécessaires.

Deux études ont étudié l’effet de la forskoline sur la perte de poids. Dans l’un d’entre eux, la supplémentation a entraîné une perte importante de graisse, mais le poids corporel est resté constant.

Autres bienfaits pour la santé des suppléments de forskoline

Le coleus indien (qui contient de la forskoline) fait partie de la médecine traditionnelle à base de plantes depuis des siècles.

Il a été utilisé pour traiter des maladies telles que les maladies cardiaques, l’asthme, la bronchite et la constipation.

Chez l’homme, des suppléments de forskoline peuvent également être administrés :

  • Élargir les voies respiratoires dans les poumons, ce qui aide à soulager l’asthme
  • Augmenter la densité minérale osseuse, réduisant ainsi le risque d’ostéoporose
  • Stimuler la formation de testostérone, en favorisant le maintien de la masse musculaire

Il existe également des études sur des éprouvettes ou des animaux de laboratoire indiquant d’autres avantages.

La forskoline fait partie de la médecine traditionnelle à base de plantes depuis des siècles. Des preuves limitées suggèrent qu’il peut aider à soulager l’asthme, à augmenter la densité osseuse et à stimuler la formation de testostérone.

Posologie et effets secondaires

La dose typique de forskoline est de 100-250 mg de Coleus forskohlii (10% de forskoline), deux fois par jour.

La forskoline ne semble pas avoir d’effets indésirables chez l’homme, mais son profil d’innocuité n’a pas été entièrement évalué.

Devriez-vous essayer la forskoline ?

D’après les données actuelles, il est clair que la forskoline ne cause pas de perte de poids.

Cependant, une étude chez l’homme indique qu’elle peut augmenter le taux de testostérone et améliorer la composition corporelle, par exemple en vous faisant perdre de la graisse tout en augmentant votre masse musculaire.

À l’heure actuelle, les preuves sont beaucoup trop limitées pour que l’on puisse tirer des conclusions significatives.

En règle générale, c’est une bonne idée d’être sceptique à l’égard de tous les suppléments de perte de poids. Certaines d’entre elles sont prometteuses dans les premières études, mais se sont révélées complètement inefficaces dans des études de plus grande envergure et de meilleure qualité.

Si vous voulez plus d’informations sur les suppléments de perte de poids, dont certains peuvent réellement fonctionner, lisez ceci : 12 pilules populaires de perte de poids et de suppléments de perte de poids examinés.